Emmanuel Bossennec / Exposition Galerie du XVIème

Emmanuel Bossennec a le plaisir de vous inviter au vernissage de sa prochaine exposition à la Galerie du XVIème, le jeudi 8 octobre 2009 à partir de 19h30.

Au cours de la soirée, nous aurons le plaisir d'écouter les Duos pour violons de Bartók, interprétés par Cyrielle Devriese et Dona Borel.



EXPOSITION / GALERIE DU XVIÈME / DU 8 AU 21 OCTOBRE 2009
TOUS LES JOURS DE 14H À 20H / ENTRÉE LIBRE



Galerie du XVIème - Association Henri Collet

104, rue de la Tour - 75116 Paris

Métro : Rue de la Pompe (ligne 9)

RER : Avenue Henri-Martin (ligne C)

Présentation Comme une avancée à tâtons dans les ténèbres, la trace de peinture est un toucher qui fait durablement émerger du néant ce qu'elle rencontre.Peindre aboutit à faire paraître, par touchers successifs, quelque chose qui était caché. La peinture est une expérience haptique de l'être. Elle est comme un voile porté par un fantôme – sans voile, le fantôme reste invisible. Or le fantôme c'est le désir. Et la peinture aussi c'est le désir. Avec la peinture, le désir se drape lui-même, afin d'apparaître. En ce sens, peindre, c'est faire l'expérience du désir selon son mouvement propre. Le désir se démerde toujours pour apparaître et la peinture, c'est ça : la peinture, c'est la démerde du désir.La peinture est une érotique de l'être. Pour peindre, il faut aimer (désirer, aimer... c'est à peu près pareil, je crois). La création me semble consister en ceci que le fait d'aimer amène quelque chose à l'être. La peinture est création en ceci qu'elle porte à l'être ce qu'elle réalise. Le désir, l'amour sont là, à l'œuvre dans mon boulot. Enfin, j'espère.Le temps, c'est de l'amour. Peindre, ça prend du temps. C'est un acte qui s'inscrit dans la durée. Celle-ci consiste dans la durée de la fabrication, mais pas seulement. Le temps de la création rencontre aussi – en particulier – la temporalité du réel, qu'il faut savoir s'arrêter pour regarder, sentir, éprouver ; la temporalité de la matière dont les changements conditionnent l'aboutissement du travail ; la temporalité du regard qui découvre et rencontre le travail montré. On ne prend pas tout ce temps si l'on n'aime pas ce que l'on y fait, ce que l'on y découvre, ce que l'on y devient.Le temps est un enfant qui joue et son sérieux est celui d'un enfant. Lorsque je me recule pour considérer mon travail, ou que je m'interroge sur les motifs qui me font peindre, je me dis que je voudrais y reconnaître quelque chose de tel : de ludique et de sérieux, quelque chose de l'amant et du créateur.Contact Emmanuel Bossennec contact@bossennec.com www.bossennec.com

Voir le site

COMMENTAIRES

  • Aucun commentaire pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent publier des commentaires.

A lire également

  • End of thé Incandescent Light

    Du vendredi 5 novembre 2010 au 8 janvier 2011
    SHOWROOM

    28 rue Jacob

    75006 Paris

    tel : + 33 (0)1 43 29 40 05

    En présentant \"End of thé Incandescent Ligot\", Triode poursuit la direction prise depuis quelques...

  • Salon de la photo

    Le salon sera accessible du Jeudi 15 au Lundi 19 octobre 2009.
    Il se tiendra dans le hall 4 du parc des expositions de la Porte de Versailles.
    Ouverture de 10h à 19h tous les jours. Sauf le lundi : 10h-18h

    Tarif normal : 10 Euros
    Tarif...

  • DESIGN pour grands crus

    Objets design autour du vin

    Du 16 juillet au 31 août, ouvert tous les jours de 14h à 18h sauf le lundi.

    Du 1 septembre au 14 octobre uniquement les week-ends

    ...

  • Le salon de la pièce unique

    By Ateliers d\'Art de France

    Du 22 au 24 juin 2012
    À l\'Espace des Blancs Manteaux
    48, rue Vieille du Temple
    75004 Paris

    Hors série, organisé par Ateliers d’Art de France, est un...

  • Équilibres

    Piergil Fourquié

    28.04.11 - 04.06.11

    Galerie Gosserez

    3 Rue Debelleyme, 75003 Paris

    Piergil Fourquié explore le...

  • Entre nous

    By Rodrigo Almeida

    Exposition du 24 avril au 26 mai 2012 14h-21h
    Galerie Patricia Dorfmann
    61, rue de la verrerie
    75004 Paris

    Autodidacte, Rodrigo Almeida, cet admirateur d’Andrea...

Newsletter

  • Infos tendances lifestyle
  • Suivez l'actualité du site et des marque
  • Soyez informés des ventes privées d'Objetdeco

créateurs

Retrouvez nous sur Facebook

Mentions légales | Crédits